Départ pour Las Vegas

A380
A380

L’ouest Américain, ça se mérite : levé tôt pour filer à l’aéroport de Lyon, petit saut jusqu’à Charles de Gaulle pour prendre un A380 et c’est là qu’on comprends qu’on va avoir un petit problème arrivé à Los Angeles : mauvaises conditions météo = 40 minutes de retard + retard d’embarquement de quelques voyageurs qui ne daignent pas se présenter à la porte d’embarquement = 30 minutes.
Finalement cela a être encore bien pire : pourtant nous avions seulement 30 minutes de retard à l’arrivée, suffisant pour espérer chopper l’avion pour Las Vegas…
Et bien non : Terminaux 4 (international) et 5 bouclés par le police pendant plus d’une heure (sans explication particulaire).
Impossible d’atteindre notre terminal. Une fois la police partie, nous sommes mis sur une liste d’attente (position 7). Après quelques sueurs froides, nous récoltons des les deux dernières places. OUF.

Grand Canyon vu de l'avion
Grand Canyon vu de l’avion

On survole le Grand Canyon, comme je ne compte pas payer une fortune pour le faire en hélicoptère, c’est bon à prendre 😉
Nos nerfs de nouveau mis à rude épreuve au guichet de Hertz. Le second conducteur qui devait être gratuit ne l’est finalement pas… non négociable. La prochaine fois, j’irai chez AVIS !
Après être arrivé à l’hôtel (Travelodge, très bien situé sur le Strip) mais avec un wifi capricieux, petit tour dans les casinos environnant.
Comme la journée à été très longue, on se trouve un petit restau et on file au dodo de toutes façon on connais assez bien le coin et on y repassera dans 15 jours.