New-York, jour 1

Désolé mais j’ai envie de la revoir, la statue de la liberté. Il fait pas très beau ce matin mais tant pis, le planning est serré : en avant !

{phocagallery view=category|categoryid=55|imageid=0|limitstart=0|limitcount=0|displayname=0|displaydetail=0|displaydownload=0|displaydescription=1}

Balade dans le Lower Manhattan, passage par Ground Zero. Les fondations ont bien avancées depuis 1 an et demi, date de ma dernière visite. Il y a même une photo de ce qui va être constuit.
{phocagallery view=category|categoryid=53|imageid=0|limitstart=0|limitcount=0|displayname=0|displaydetail=0|displaydownload=0|displaydescription=1}
Petit arrêt dans le cimetière de Trinity Church (à deux pas de Wall Street) pour reposer les mollets. Visite à Georges Washington dans Wall Street. Après une pause à l’hôtel, direction l’Empire State Building en faisant un crochet à Flat Iron
{phocagallery view=category|categoryid=54|imageid=0|limitstart=0|limitcount=0|displayname=0|displaydetail=0|displaydownload=0|displaydescription=1}
Là encore, impossible de résiter à l’envie de remonter au somment de l’Empire State Building de nuit. Prendre par précaution un pull ou un blouson dans son sac à dos : il y a du vent là haut et il peut y faire frais !
{phocagallery view=category|categoryid=52|imageid=0|limitstart=0|limitcount=0|displayname=0|displaydetail=0|displaydownload=0|displaydescription=1}

Retour à San francisco

Petit déjeuner très spécial aujourd’hui : malgré mes réserves, Lyonel veut aller prendre le petit déjeuner dans un resto qu’il a trouvé en feuilletant une revue éditée par les commerçants locaux. Moi, je sens le truc tout pourri du style resto du 3ème ȃge. Mais bon, je cède…
Jamais vu une déco aussi kitsch, le gens vont bien avec les décor et ils font très peur. Et puis… ils y a les serveuses… habillées style domestiques du XIXème siècle et mielleuses à souhait… Et puis tous ces gens, y’a vraiment quelque chose qui cloche. Y’en a un qui a une perruque pas du tout discrète…
La bouffe est très bonne ceci dit. Et puis, le coup de grȃce : le petit déj est servi à la table d’à cȏté.
La serveuse recule de trois pas à reculons en restant face à la table, elle met ses mains derrière son dos et s’incline. Et là, les deux couples atablés se mettent à prier. beurk. Et puis la table à cȏté, ils parlent du sens à donner à la vie grâce à Dieu ! re-beurk !
Drôle d’expérience…
Reprenons la route. 
 
Nous voici de retour à San Francisco, malgré les bouchons à l’entrée de la ville, nous sommes dans les temps pour rendre la voiture.
Une mauvaise surprise nous attend, notre résevation à l’hôtel Dakota a été zappée.
La réservation avait été faite oralement, la réceptioniste a sans doute oublié de la rentrer dans son ordinateur…
Heureusement, la nana à l’accueil comprend notre bonne foi et se débrouille avec l’hôtel d’à cȏté pour nous trouver un toit. Pour le même prix, nous voici pour deux nuits dans un hôtel ★★★. Nous sommes gagnants dans l’histoire mais on n’a pas trouvé cela spécialement marrant sur le coup.